Ma ville engagée

Mavilleengagée

Ma ville engagée

Mavilleengagée

Changer les plages horaires de l'éclairage public à Auxerre
Polluer moins

Changer les plages horaires de l'éclairage public à Auxerre

Si éclairage public rime souvent avec sécurité, ce dernier constitue un poste important dans le budget d’une commune.

Selon l’ADEME, il représente, en moyenne :

  • 47 % des kWh d’électricité consommés,
  • 36 % de la facture totale d’électricité,
  • 18 % de l’ensemble des dépenses énergétiques.

Dans un contexte de réductions des émissions de gaz à effet de serre, adapter les plages d’allumage de l’éclairage public au mode de vie des habitants, permet aussi de faire baisser la facture réglée par tous !

Comment ?

Quel type de lampe choisir pour l’éclairage public ? Plusieurs types de lampes pour éclairage public sont à distinguer :

  • Les lampes à diodes électroluminescentes ou LED : Ils sont utilisés pour un éclairage d’ambiance, piétonnier, de guidage ou signalétique. Les diodes sont blanches ou colorées (bleue, verte, rouge ou jaune oranger). Ce type de lampe pour éclairage public peut être aérien, encastré ou immergé. Les lampes LED impliquent une faible consommation énergétique, un faible encombrement et une longue durée de vie. 
  • Les lampes à décharge : Ce sont des lampes électriques composées d’une ampoule en verre, ou d’un tube. Plusieurs types sont à distinguer. Les plus répandus sont les lampes à sodium, les lampes à halogénure métallique et les cosmowhite. 
  • Les tubes fluorescents (ou néons) : Ils créent la lumière à partir d’un mélange d’argon, et de vapeur de mercure. Une décharge électrique, émise depuis les deux bouts de la lampe, excite le gaz de mercure, produisant en retour une lumière blanche. 
  • Les lampes à incandescence : Elles concernent généralement les lampes classiques utilisées, pour l’éclairage intérieur. L’ampoule contient un filament, amené à haute température (près de 2 500 degrés), grâce au passage d’un courant électrique. 
  • Les lampes halogènes : Elles produisent la lumière comme les lampes à incandescence classiques. À la différence qu’elles contiennent des gaz, dits halogénés à basse pression, permettant la régénération du filament. Ce qui améliore la durée de vie de l’ampoule.

Budget

Le prix des équipements d’éclairage public dépend principalement du type de luminaire. Les appliques peuvent valoir plus de 1 000 euros. Les lanternes luminaires sont accessibles à partir de 100 euros.

Les lampadaires urbains commencent aussi à partir d’une centaine d’euros. Les modèles électriques peuvent dépasser les 1 000 euros. Les versions à énergie solaire varient de 400 à 5 000 euros selon le fabricant.

Les mâts d’éclairage public sont disponibles à partie de 50 euros. Le montant est progressif selon le matériau de fabrication (acier, bois, aluminium...), et le type (fonctionnel, décoratif, grande hauteur...). Les lampes coûtent entre 10 et 50 euros selon le type (LED, à décharge, halogène...).

Pour connaître les plages d'heures creuses qui s’appliquent à votre localité, reportez-vous au verso de votre facture ou contactez votre Conseiller Clientèle EDF Collectivités, du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h.

Bénéfices

  • Réduction des gaz à effet de serre
  • Diminution de la facture liée à l’éclairage public
  • Cette mesure a aussi des effets positifs sur les êtres vivants puisqu’elle réduit les effets indésirables induits par l’éclairage artificiel.
  • L’enjeu est double : concilier nos besoins en éclairage tout en limitant les perturbations pour la biodiversité.

Soutenez cette idée

Cette idée est suggérée

Apporter votre soutien à une idée, c'est lui donner une chance de la voir se concétiser !

7 soutiens

Contribuez à cette idée

Objectifs de Développement Durable

Points d'intérêts

  • Aucun point d'intérêt n'a encore été défini