Ma ville engagée

Mavilleengagée

Ma ville engagée

Mavilleengagée

Mettre en place des poulaillers dans les écoles à Niort
Polluer moins

Mettre en place des poulaillers dans les écoles à Niort

Cela fait maintenant quatre ans que Niort expérimente la mise en place de poulaillers dans les cours d’école, pour la plus grande joie des enfants.

Un poulailler à l’école  ?

« L’objectif est de sensibiliser au gaspillage alimentaire», expliquait Jean-Baptiste Benoît, directeur de l’école élémentaire Pierre de Coubertin, à Niort. Les races des poules ont été soigneusement choisies par les élèves dans un souci de biodiversité.

Chaque soir, lors du temps périscolaire, un petit groupe de volontaires vient leur donner les épluchures de la préparation des repas du déjeuner de la cantine. Pour son régime alimentaire, une poule a besoin de céréales, d’insectes, d’escargots, de petits cailloux ou de coquilles d’huîtres brisées mais elle mange aussi des épluchures de légumes, des restes de poisson ou de viande. Au total, une seule poule absorbe 150 kilos de déchets organiques par an. C’est autant qui ne finira pas à la poubelle.

Encadrés par les animateurs, ce sont également les élèves qui ramassent les œufs quotidiennement, nettoient les toits du poulailler ou vont simplement voir et caresser les animaux (4 poules, un coq et un poussin). Dans le cadre d'une opération de mécénat, les poules ont été fournies par une société d’aviculture des Deux-Sèvres. Pendant les vacances scolaires, les poules sont accueillies dans un centre de loisirs voisin aménagé à cet effet pour les héberger.

Un poulailler dans une école, ça ne sert pas qu’à éliminer les déchets de la cantine. Ça sert aussi d’outil pédagogique vivant. En français, pour mener un travail sur les proverbes, adages et expressions populaires, en sciences ou en dessin.

Seul regret, les œufs ne pourront pas être servis à la cantine, normes d’hygiène obligent.

L’école primaire des Brizeaux conduit une expérience similaire et a eu la joie d’avoir deux naissances cette année. Ce succès fait tache d’huile et les écoles Agrippa d’Aubigné, Jules-Ferry, Louis-Aragon et Jacques-Prévert sont en passe d’accueillir eux aussi des gallinacés dans leur enceinte.

Une idée concrétisée grâce à

Bénéfices

  • Recycle les déchets organiques de la restauration scolaire
  • Propose un projet pédagogique ludique aux élèves

Soutenez cette idée

Cette idée est en expérimentation

Apporter votre soutien à une idée, c'est lui donner une chance de la voir se concétiser !

7 soutiens

Contribuez à cette idée

Objectifs de Développement Durable

Points d'intérêts

  • École des Brizeaux : Élémentaire et Maternelle
    Ajouté par par Ma Ville Engagée
  • École Jacques Prévert
    Ajouté par par Ma Ville Engagée
  • École Louis Aragon
    Ajouté par par Ma Ville Engagée
  • École Maternelle Pierre De Coubertin
    Ajouté par par Ma Ville Engagée
  • École Primaire Jules Ferry
    Ajouté par par Ma Ville Engagée
  • École Primaire Mixte Agrippa d'Aubigné
    Ajouté par par Ma Ville Engagée